Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LA LETTRE DE OCTOBRE 2018

10 Septembre 2018 , Rédigé par David Publié dans #AMPARIHIBE, #NEWSLETTERS

Situé à 129,7 km à l’ouest de la capitale, la commune rurale d’Ampary se trouve dans le district de Soavinandriana, région Itasy de l’ex-province d’Antananarivo. En 2001, la population de ce petit bourg était de 9 000 habitants. Il reste encore beaucoup de travaux à réaliser pour assurer le développement durable de ce petit village. On a encore du chemin à faire en ce qui concerne l’amélioration des conditions de vie de la population.

Le Centre de Santé Base de niveau 2 (CSB II) d’Ampary comprend une petite maternité. Le personnel de santé qui assure les soins de santé primaire et les soins de maternité est composé d’un médecin, de 2 sages-femmes et de 4 élèves sages-femmes. Il y a aussi les Agents Communautaires (AC) qui participent non seulement à la promotion de la santé mais aussi au développement socio-économique de la commune. Ils sont au nombre de 18, à raison de 2 représentants par fokontany (quartier).

Leur première mission consiste à la prévention et à la sensibilisation sur la santé mère-enfant. En effet, ils incitent et encouragent les femmes à fréquenter le CSB, surtout pendant leur grossesse, et à éviter la pratique de l’accouchement à domicile en prenant recours au service d’une matrone (« reninjaza »). Le but est en fait d’améliorer la santé des paysans de tous les fokontany dans la commune. Pour ce faire, ils se rendent dans les endroits les plus reculés de la commune et font des visites à domicile qu’ils effectuent à pied, en dépit de la distance à parcourir. Sans parler de la fatigue que cela entraîne.

Comme ils servent de relais entre la communauté et les services de santé, il est nécessaire de faciliter leurs déplacements. À cette fin, nous leur avons fait don de 9 vélos pour leur épargner un tel effort physique et les motiver davantage dans leurs missions. Ils ont été ravis car désormais, il leur sera plus facile de responsabiliser les habitants de la commune sur les principes de base en termes de santé et d’hygiène. Tout cela montre que les Agents Communautaires sont également des acteurs du développement local.

Merci à l’ASSOPED du Tampon qui a financé les vélos.

 

Located at 129.7 km at the west of the capital, Ampary’s rural municipality is part of the district of Soavinandriana, Itasy region of the former province of Antananarivo. In 2001, the population of this small town was 9,000 inhabitants. There is still much work to be done to ensure the sustainable development of this small village. We still have some way to go in terms of improving the living conditions of the population.

Ampary’s level 2 basic health center includes a small maternity. The health staff providing primary health care and maternity care is composed of a doctor, 2 midwives and 4 midwifery students. There are also Community Agents (CAs) who participate not only to the promotion of health but also to the municipality socio-economic development. They are 18, with 2 representatives per fokontany (neighborhood).

Their first mission is the prevention and the awareness on mother-child health. Indeed, they encourage women to attend CSB, especially during their pregnancy, and to avoid the practice of giving birth at home by resorting to a matron’s service (“reninjaza”). The goal is in fact to improve the health of the peasants of all fokontany in the commune. To do this, they go to the most remote areas of the municipality and make home visits that they do by foot, in despite of the distance to browse. Not to mention the tiredness that it entails.

As they serve as a relay between the community and the health services, it is necessary to facilitate their trips. For this purpose, we donated 9 bikes to avoid them such physical effort and to motivate them more in their missions. They were pleased because now it will be easier for them to make the inhabitants of the municipality more aware of the basic principles in terms of health and hygiene. All this shows that Community Agents are also local development actors.

Thanks to the Tampon ASSOPED which financed the bikes.

Tiana RAZAFINTSALAMA

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article